L'huître de normandie

LES 5 CRUS

Bercée par les plus grandes marées d’Europe, l’Huitre de Normandie est dotée d’une saveur unique avec une chair ferme et un goût justement iodé qui fait d’elle une huitre d’exception.

Jusqu’à dix-huit mois, les petites huîtres (naissains) sont élevées en pleine mer, sur la partie du littoral balayée par les très grandes marées. Plus d’un milliard de litres d’eau traversent quotidiennement leurs branchies et leur procurent le plancton qui les nourrit. 

Passés ces dix-huit mois, les huîtres sont remontées sur la partie haute de l’estran, à chaque marée, elles s’ouvrent et se referment dans une gymnastique naturelle favorisant leur oxygénation et leur musculation. Grâce à ce procédé appelé le « trompage », les huîtres de Normandie ont une chair ferme et un goût justement iodé.

Grâce au savoir-faire des ostréiculteurs et à un littoral de caractère, les huitres se distinguent en 5 grands crus :

  • Côte Ouest, de Portbail à Granville au gout corsé et au parfum iodé
  • Côte Est, St Vaast la Hougue au gout de noisette et iodé
  • Baie des Veys, d’Utah beach à Grandcamp-Maisy à la saveur douce et croquante
  • Côte de Nacre, Asnelles-Meuvaines, iodée et bien équilibrée
  • Veules les Roses, bien charnue au gout prononcé

La superficie des parcs ostréicoles normands est aujourd’hui d’environ 1 100 hectares. Avec 25 000 tonnes produites par an, la Normandie est devenue la première région productrice d’huîtres en France.

COMMENT OUVRIR LES HUITRES

1 – Utiliser un couteau solide à lame courte, épaisse et pointue ou un couteau à huîtres.

Déposer l’huître face creuse dans le creux de votre main gauche où un torchon aura été placé auparavant, puis placez votre pouce à 2 mm de l’extrémité de la lame du couteau pour éviter tout dérapage.

2- Introduisez la pointe du couteau en oivtant (mouvement rotatif) aux 2 tiers de l’huître à partir de la chanière : c’est là que se trouve le muscle.

3- Lorsque la lame est introduite, sectionner le muscle.

4 – Soulevez la coquille supérieure et détachez-la.

Versez la 1ére eau de l’huître, une 2éme apparaitra aussitôt.

RECETTES AUTOUR DES huîtres

Conseil pratique

Bien les conserver  Conserver vos huîtres dans une bourriche d’origine. Sinon, rangez-les à plat dans un endroit frais, aéré et à l’abri de la lumière, entre 5° et 9°, idéalement au réfrigérateur. Elles garderont ainsi toute leur fraicheur pendant une dizaine de jours. Bien les choisir Une huître fraîche doit être bien fermée et assez lourde. Si elle est ouverte, frappez-la : elle doit se refermer. On choisira plutôt les petites n°5 pour un apéritif et les n°3 ou les n°4 pour une entrée. Les plus grosses, les n°0, n°1 et n°2, conviennent parfaitement pour la cuisson.  Bien les consommer Pour une fraîcheur et un goût parfait, l’huître s’ouvre au dernier moment. Il suffit de jeter la première eau et déguster les huîtres dans la seconde eau qu’elles fabriquent rapidement. ************

Lire la suite »

Diététique

Tout d’abord, l’huître est naturellement riche en vitamines. Sa teneur en vitamine C est même exceptionnelle pour le règne animal. L’huître contient plus de vitamines (toutes vitamines confondues) que le poisson qui, lui-même, en offre plus que la viande.  On considère qu’au niveau protéique, une dizaine d’huîtres équivaut à un steak de 100 grammes. L’huître abonde en protéines de bonne qualité, pour peu de calories (- de 5%) et de matière grasse. (2 à 3 % uniquement). Connue pour sa teneur importante en zinc et en iode, elle est généreuse en sélénium (aux vertus anti-oxydantes), en manganèse et en acide folique… Ce à quoi il faut ajouter le calcium, le magnésium, le potassium, le phosphore, le fluor et le cuivre

Lire la suite »