Des zones de production exceptionnelles

Avec 600 km de côtes et un important estran, le littoral offre de vastes étendues de travail pour les activités conchylicoles normandes : l’ostréiculture (huître), la mytiliculture (moule), la vénériculture (palourde) et la cérastoculture (coque) trouvent ici un environnement idéal et s’emploient à préserver celui-ci pour assurer la pérennité de leurs activités.

Grâce aux plus fortes marées d’Europe qui assurent un brassage naturel permanent et une qualité des eaux exceptionnelle, les coquillages se développent dans un milieu parfait.

Les cours d’eau et fleuves, enrichissent la mer d’éléments nutritifs essentiels au développement du phytoplancton qui est nécessaire à l’alimentation des coquillages.

Plus
d'articles